Une prime de 600 euros pour les CRS qui verbalisent le plus les automobilistes: dénonce Auto Plus

Ceux qui partent en vacances sont prevénus . la politique du chiffre pour verbaliser les automobilistes existe bel et bien ! Selon un document révélé par Auto Plus, les compagnies de CRS autoroutières et les compagnies de motards qui se montrent les plus zélés toucheraient une prime de motivation de 600 euros. En d’autres termes, même si depuis des lustres, le ministère de l’intérieur affirme qu’il n’existe pas une politique de quota, les policiers le terrain sont poussés à jouer la carte du nombre.

Dans ce document , selon l’hebdomadaire, du sommet de la police nationale, les neuf compagnies autoroutières et les vingt-deux unités de motards sont notées en fonction de leurs performances:  pour celles qui dressent le plus d’infractions des points sont attribués ,avec perte de points sur les permis de conduir , les excès de vitesse, les autres délits ou encore les entraînement au tir des policiers… «Le cumul des points sert à déterminer les deux unités et les deux compagnies les plus efficaces en vue de leur accorder une prime annuelle», dont le montant est «équitablement partagé entre les agents du service», ajoute Auto Plus.

« Cette prime de motivation est malsaine à plusieurs titres. D’abord, parce qu’elle prouve que la politique du chiffre perdure. Ensuite, parce qu’elle pousse les policiers à subir des pressions de leur hiérarchie (et de leurs collègues?), ce qui remet en cause leur capacité de discernement, l’élément fondamental pour l’acceptabilité de la sanction », poursuit Auto Plus.

« Enfin, cela montre que les automobilistes ne sont pas traités de la même manière partout en France. Choquant! », conclut le journal, qui évoque « un risque d’être verbalisé allant du simple au double » à travers la France.

« Le PV est  devenu l’un des critères les plus importants de notation et d’évolution de carrière du fonctionnaire . c’est fait pour faciliter la verbalisation rapide avec le PV à la volée et la généralisation du PV électronique. L’automobiliste ne sait plus pourquoi il est verbalisé, il ne peut pas bien se défendre. Les contentieux augmentent fortement. Cette méthode n’améliore évidemment pas les relations avec la population, elle modifie le comportement des usagers, les pousse à se soustraire au contrôle », dénonce-t-il.

source: leparisien.fr

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
Inline
Inline