Aux États-Unis, les jeunes se soûlent sans boire d’alcool.

Pour ne pas sentir l’alcool, les adolescents ont des idées toutes plus farfelues les unes que les autres. La dernière en date vient des États-Unis et connait un franc succès surtout auprès des jeunes filles. Il est très important de comprendre les risques encourus et d’être capable d’en expliquer les dangers.

Alors, que font-elles ? Elles imbibent un tampon de vodka et l’insèrent dans leur vagin ! Lorsque le corps étranger est imbibé et rentre en contact avec la muqueuse, le liquide passe alors directement dans le sang, sans passer par l’estomac. Ces filles pensent qu’elles peuvent s’enivrer plus rapidement et surtout, en secret. De plus, elles persuadent les autres que de cette façon, personne ne peut détecter leur ivresse puisque rien ne passe par leur bouche ou leur estomac.

Et c’est exactement pour cette raison que c’est si dangereux ! Puisque de cette façon, on ne remarque pas l’intensité d’alcool présente dans le sang. Et parce que l’alcool n’est jamais passé par l’estomac, il ne peut pas être vomi (l’un des réflexes de protection les plus importants contre l’empoisonnement accru à l’alcool). L’autre danger est également la possible irritation de la muqueuse, car cette zone est particulièrement sensible et ne réagit pas bien aux « influences externes ».

Il n’y a pas que les filles qui s’essaient à cette expérience. Les garçons partagent aussi cette folie en insérant le tampon imbibé d’alcool dans leur anus. Les docteurs tirent la sonnette d’alarme sur les risques liés à cette méthode. Dans le cas où quelqu’un deviendrait inconscient, un ami devrait être capable de dire exactement la quantité d’alcool ingurgitée, car cela peut être dangereux pour la santé. Si l’équipe médicale n’est pas en mesure de regarder dans la « bonne direction », où l’alcool est continuellement en circulation, alors le poison devient encore plus nocif. L’ironie est que cette méthode n’a, en fait, pas d’effet particulier car bien que l’état d’ébriété semble plus rapide, celui-ci dure moins longtemps. Le seul effet produit est celui d’aller à l’encontre d’un mécanisme d’auto-protection qui peut être mortel.

La simple idée de cette « méthode » me fait mal au ventre. Comment peut-on avoir des idées aussi stupides ?

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline