Nouvelle Arnaque : Jamel Debbouze À Été Vidé De Son Compte En Banque.

Le comédien Jamel Debbouze fait la rencontre de Nadia, 26 ans, en 1999. Épaté par ses compétences, l’humoriste la recrute et Nadia devient l’assistance financière de sa société de production, Kissman Productions.

Arnaque pour Jamel Debbouze : son compte bancaire a été vidé par son assistante ! Mais les problèmes commencent lorsque Jamel lui demande d’ouvrir un compte à son nom au CIC (Crédit industriel et commercial) et d’y déposer 134 071 €.

Jamel Debbouze arnaque

Jamel apprend l’arnaque de son assistante

Sans la présence de Jamel, et en imitant sa signature, Nadia parvient à ouvrir le compte, avec un passeport périmé. En quelques mois, elle fait 14 virements à sa famille et soutire de l’argent du compte de la société de Jamel. Le tout en imitant sa signature. En l’espace de six mois, elle arrive à détourner 466 672 €. En 2000, le CIC alerte Jamel qui constate qu’il n’y a plus que 3810 € dans son compte alors qu’il venait de recevoir 380 000 € pour une publicité. Le comédien contacte alors Nadia, qui prétend apporter des explications avant de couper toutes communications avec lui.

Jamel Debbouze comédien

Nadia finit par payer le prix

Jamel Debbouze dépose une plainte et obtient deux procès. Nadia affirme avoir imité sa signature, mais elle l’aurait fait « selon la demande de Jamel ». Lui qui ne pouvait pas réaliser toutes les tâches en raison de ses tournées et de son infirmité. Elle sort également des factures qui justifieraient les dépenses du comédien. Après une longue procédure de six ans, Nadia finit par écoper 18 moins de prison pour « faux et usage, contrefaçon ou falsification de chèque et usage », le 6 juin 2007. Sa sœur Fatima et elle doivent allouer en plus des sommes détournées, 7000 € de frais de procédure.

Kissman Productions

Les banques ne remboursent pas Jamel

La Cour d’appel juge la peine trop clémente et va finalement ajouter deux ans d’emprisonnement le 26 février 2010. Le jugement souligne que : « Le caractère élaboré et parfaitement organisé des détournements, leur multiplicité, et leur montant total considérable, les faux multipliées par Nadia, le rôle déterminant tenu par Nadia qui s’est immiscés dans l’entourage de Jamel Debbouze dans le dessin de profiter de sommes importantes. »

l’arnaque de son assistante

Jamel s’est ensuite retourné vers le CIC pour demander un remboursement. Il gagne la première manche, mais la banque fait appel à la décision et gagne. Il poursuit aussi le Crédit du Nord pour le compte de sa société de production, mais il n’obtient pas gain de cause.

Source

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
Inline
Inline