Un pédophile va être castré chimiquement après qu’une nouvelle loi ait été votée.

Un pédophile du Kazakhstan va être la première personne au pays à subir une castration chimique.

Cela survient alors qu’il y a quelques mois, le gouvernement a adopté une nouvelle loi en ce qui concerne les crimes pédophiles.

Le criminel dont le nom n’a pas été dévoilé est originaire de la région du Turkestan et il sera castré chimiquement par l’entremise d’une injection qui sera supervisée par le ministère de la santé.

Le président du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev, a récemment permis le financement de 2000 injections qui viseront des criminels accusés pour des crimes pédophiles.

Quant au ministre de la santé, Lyazzat Aktayeva, celui-ci a révélé: « En ce moment, il n’y a eu qu’une seule requête pour une castration chimique, et ce, en lien avec une demande de la cour. »

C’est au début de l’année que le gouvernement du Kazakhstan a adopté cette nouvelle loi concernant la pédophilie.

La loi permet donc le financement de 2000 injections et selon le sénateur Byrganym Aitimova, il s’agit d’une castration qui est « temporaire » et qui consiste seulement à prévenir que l’accusé ne commette d’autres crimes.

Les crimes à l’encontre des enfants sont passibles de peines d’emprisonnement qui peuvent aller jusqu’à 20 ans.

À la différence des castrations qui sont effectuées de façon chirurgicale, les castration de type chimique n’empêchent pas de façon permanente un individu à être tenté de commettre à nouveau des agressions sexuelles.

Plusieurs personnes se montrent d’ailleurs très sceptiques quant à l’utilité de ces castrations et elles se demandent s’il est vraiment nécessaire d’investir des sommes de l’argent public dans ces injections.

Entre 2010 et 2014, les signalements de crimes pédophiles ont doublé au Kazakhstan, grimpant ainsi jusqu’à 1000 cas rapportés par année.

Le produit utilisé afin de procéder à la castration chimique est de la Cyproterone. Il s’agit notamment d’un médicament utilisé pour lutter contre certains types de cancer.

Rappelons qu’au Royaume-Uni, le gouvernement avait annoncé qu’il souhaiter faciliter l’accès à la castration chimique pour les personnes ayant été trouvées coupables de crimes pédophiles.

Selon plusieurs experts et politiciens, la castration chimique est vue comme une alternative plus efficaces aux méthodes de réhabilitation.

Cette méthode fait en sorte que la personne qui a subi une castration chimique ne ressent plus de pulsions sexuelles et les chiffres démontrent jusqu’ici que ces individus sont beaucoup moins enclins à commettre d’autres agressions.

Enfin, selon plusieurs experts de la justice au Royaume-Uni, de plus en plus de criminels pédophiles exigent de subir la castration chimique, préférant de loin cette méthode aux thérapies de réhabilitation.

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
Inline
Inline